Rejoindre le comité

Komitee FR (overlay)
Par la présente, j'accepte que mon nom soit mentionné sur le site web.
S'abonnner à la newsletter
Par la présente, j'accepte les dispositions relatives à la protection des données.

Contribuer avec un testimonial

Testimonial FR (overlay)
Téléchargement de fichiers

Maximum file size: 10MB

Par la présente, j'accepte que mon témoignage apparaisse sur le site web et dans des publications imprimées.
S'abonnner à la newsletter
Par la présente, j'accepte les dispositions relatives à la protection des données.

Retraitées & Retraités

Les rentes actuelles restent inchangées

Les caisses de pension suisses versent aujourd’hui 870’000 rentes de vieillesse par an – rien qu’entre 2025 et 2039, environ 2x plus de personnes (1,8 million) atteindront l’âge de la retraite en Suisse. La réforme de la LPP permet au modèle des 3 piliers de faire face à l’avenir. Les retraités actuels ne sont pas concernés par la réforme. Rien ne change pour eux. La réforme de la LPP est néanmoins importante pour eux, car elle garantit notre système éprouvé des 3 piliers.

«Une bonne rente du 2e pilier réduit le risque de pauvreté à la retraite plus que tout autre facteur.»

Pierre, 70 ans, profite de son temps en tant que retraité. Avec la réforme, Pierre recevra la même pension qu’auparavant – rien ne change pour lui avec la réforme si ce n’est une stabilisation du modèle des 3 piliers.

Garantir le modèle suisse des 3 piliers qui a fait ses preuves

Notre prévoyance vieillesse stable repose sur trois piliers. Mais elle est de plus en plus déséquilibrée par l’évolution du monde du travail et le vieillissement de la société. C’est pourquoi notre prévoyance vieillesse doit évoluer avec son temps et être adaptée dès maintenant aux besoins de la société et de l’économie :

  • Le taux de conversion est adapté à l’espérance de vie actuelle. La majorité des personnes actives et les rentes existantes ne seront pas affectées.
  • Grâce à l’abaissement du seuil d’entrée et de la déduction de coordination, les travailleurs à temps partiel et les personnes ayant plusieurs emplois épargnent également pour une rente LPP. Les employeurs paient au moins la moitié des cotisations.
  • Les cotisations LPP moins élevées pour les travailleurs de plus de 50 ans réduisent pour eux le risque de se retrouver au chômage. Leurs chances de trouver un nouvel emploi à plus de 50 ans augmentent.

Ce n’est qu’en se modernisant que la prévoyance vieillesse pourra nous garantir une retraite sûre à l’avenir également.

C’est pourquoi : OUI à la réforme de la LPP !

Plus d’info