Rejoindre le comité

Komitee FR (overlay)
Par la présente, j'accepte que mon nom soit mentionné sur le site web.
S'abonnner à la newsletter
Par la présente, j'accepte les dispositions relatives à la protection des données.

Contribuer avec un testimonial

Testimonial FR (overlay)
Téléchargement de fichiers

Maximum file size: 10MB

Par la présente, j'accepte que mon témoignage apparaisse sur le site web et dans des publications imprimées.
S'abonnner à la newsletter
Par la présente, j'accepte les dispositions relatives à la protection des données.

Chiffres et faits

La réforme de la LPP adapte la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité, qui date de 1982. Cette réforme est attendue depuis longtemps : plus de 20 ans se sont écoulés depuis la dernière adaptation. La réforme de la LPP permettra d’adapter notre 2e pilier à l’évolution de nos conditions de vie et de travail, ainsi qu’aux besoins de la société et de l’économie. Nous garantissons ainsi pour l’avenir le système suisse des 3 piliers qui a fait ses preuves.

Aperçu des principaux éléments de la révision de la LPP

Seuil d’entrée
(art. 2, al. 1)

Jusqu’à présent : 22’050 francs de salaire annuel respectif
Nouveau : 19’845 francs de salaire annuel (en cas d’emplois multiples, les salaires sont additionnés)

Les bas revenus sont mieux assurés dans la LPP.

Déduction de coordination
(art. 8, al. 1)

Jusqu’à présent : déduction fixe de 25’725 francs sur le salaire annuel correspondant
Nouveau : 20% du salaire AVS (en cas de multiples emplois, les salaires sont additionnés)

Les bas revenus sont mieux assurés dans la LPP.

Bonifications de vieillesse
(art. 16)

Jusqu’à présent :
25 – 34 ans : 7%
35 – 44 ans : 10%
45 – 54 ans: 15%
55 – 65 ans : 18%

Nouveau :
25 – 44 ans: 9%
45 – 65 ans : 14%

Les taux de cotisation sont lissés. Cela permet notamment de réduire les cotisations des travailleurs âgés, ce qui renforce leurs chances sur le marché du travail.

Taux de conversion
(art. 14, al. 2, 2bis et 3)

Jusqu’à présent : 6.8 %
Nouveau : 6.0 %

Le taux de conversion est adapté à l’espérance de vie actuelle. La redistribution des actifs vers les retraités, contraire au système, est stoppée.

Mesures de compensation pour la génération transitoire
(art. 47b – art. 47i, dispositions transitoires)

La génération transitoire (15 ans avant l’âge ordinaire de la retraite) reçoit un supplément de rente. Pour les 15 premières années : 200/150/100 francs/mois au maximum, selon le montant de l’avoir de vieillesse.

Supplément de rente maximum avec un avoir de vieillesse allant jusqu’à 220 500 francs. Supplément de rente réduit progressivement avec un avoir de vieillesse entre 220’500 et 441’000 francs.

Début de l’épargne
(art. 7, al. 1)

25 ans – pas de changement par rapport au droit en vigueur.

Rentes LPP existantes et versements en capital

Les rentes existantes et les salariés qui perçoivent leur CP sous forme de capital ne sont pas concernés par la réforme.

Plus d’info